Ne vois-tu rien venir / Souâd Belhaddad et Christophe Moyer – Sens ascensionnels

Project Detail

« Les femmes ont souvent peur pour leurs enfants, et pour les jeunes de leur quartier et de leur pays. De manière animale ou raisonnée. Peur qu’il leur arrive quelque chose, peur de ne pas pouvoir les protéger assez, de, de…

Mais si un jour, il arrive vraiment quelque chose à l’un de leurs enfants, alors, il se passe ce phénomène particulier : la peur, chez elles, devient une extraordinaire force. Presque démentielle.

A Sevran, la plupart des habitantes ont partagé deux grandes peurs concernant leurs enfants. Celle des bavures policières, souvent issues de contrôles au faciès et pouvant tuer. Et celle de l’intégrisme qui peut leur enlever leurs enfants, les emporter loin d’elles, de leur amour. Le sentiment d’impuissance qui accompagnait cette parole m’a particulièrement touchée. Comme si, là, leur amour ne pouvait pas tout. Cette parole m’a tellement rappelée celle d’autres femmes du monde rencontrées : à Alger, Beyrouth, Kigali, Sarajevo, Kenitra…

Le texte que je propose s’axe sur cette parole de femmes, à qui c’est arrivé, à qui cela peut arriver, à qui cela n’est pas encore arrivé… C’est un texte qui part de la peur pour nous parler de la force. Et la force des femmes vient souvent de leur solidarité, entre elles. Contre tout danger extrémiste, l’un des remparts les plus forts, c’est justement cette solidarité. Partout dans le monde, comme à Sevran. »

Souâd Belhaddad

 


 
Ecriture et interviews : Souâd Belhaddad
Mise en scène : Christophe Moyer / Cie Sens Ascensionnels
Avec Caroline Maydat
 
 
 
Le metteur en scène Christophe Moyer, dans le cadre de la collaboration du Théâtre de la Poudrerie avec Les Tréteaux de France, a participé la saison dernière aux Portraits vidéo-théâtre et à la création du spectacle Qui commande ici?
 
Production La Cie Sens Ascensionnels / Théâtre de la Poudrerie, création 2017
Avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis