Le GDRA (Christophe Ruhles / Julien Cassier)

Project Detail

 

L’idée originale du projet s’inspire du Musée de la Personne, processus de collectage de parole, né de l’initiative d’anthropologues et d’historiens à São Paulo au Brésil en 1991 et qui se développe depuis dans différentes universités du monde. Entre 2013 et 2019, le GdRA décide de jouer une oeuvre dans la veine de ce réseau international de muséographie numérique. Dans un dispositif scénique ouvert où déambule le public, cette pièce allie restitution de témoignages filmés, théâtre, création numérique, performance au trampoline, musique. 

A Sevran avec le Théâtre de la Poudrerie, le dispositif prend le titre de  : « VIVES, une version féminine du Sevran de demain ». Son approche favorise la valorisation des individus et des communautés en proposant une réflexion sur l’identité, la singularité et le portrait. A partir du principe que toute personne le souhaitant peut voir son histoire enregistrée, préservée et diffusée, VIVES fait le choix de 12 récits de femmes des deux quartiers autour des gares en pleine transformation. VIVES trace les contours de ce territoire en pleine évolution.

12 femmes – résidentes, passantes, témoin de l’évolution de la Ville – racontent leur vie, leur attachement au quartier et leur vision imaginée ou ressenti réel du Sevran de demain devant la caméra et au son des artistes du G.D.R.A.

VIVES, une version féminine de Sevran est à la fois : une installation vidéo restituant 12 portraits filmés de femmes sevranaises ; un dispositif interactif et multimédia en douze écrans, sur le thème du territoire/personne ; une performance unissant l’art du trampoline, la musique et le chant, le texte et l’image. Le tout afin de dire nos appartenances fragiles en mouvement, celles qui co-fabriquent les paysages et les cités.

Les rencontres et interviews avec les femmes s’effectueront sur les mois de mai et juin 2019 .

VIVES, sera présentée du 6 au 17 novembre 2019 à la salle des fêtes de Sevran.

> Si vous souhaitez participer à ce projet, merci de contacter l’équipe des relations publiques.